Recherche simple

[Extrait des registres du Comité de Salut Public de la Convention Nationale nommant Thomas-Alexandre Dumas, général en chef de l'armée des Alpes, général de division à l'armée de Sambre-et-Meuse le 18 Thermidor an II (5 août 1794), ampliation faite le 24 Thermidor an II (11 août 1794)]

Détails du document
Description :

Né esclave sur l’île de Saint-Domingue, fils d’un marquis normand et de sa domestique, Thomas-Alexandre Davy de la Pailleterie connaît un destin singulier. Débarqué en métropole en 1776 il est envoyé à Paris à l’académie du maître d’armes du roi. C’est pourtant comme simple cavalier qu’il s’engage chez les Dragons de la Reine en 1786, suite à une dispute avec son géniteur, sous le nom d'Alexandre Dumas.

Pendant la Révolution, sa carrière militaire connait une ascension fulgurante. Dès 1793, ses qualités exceptionnelles au combat et au commandement lui valent d’être nommé général de division à la tête de dix mille hommes, faisant de lui le premier général afro-antillais de l’armée française. Il se distingue régulièrement dans ses missions par une efficacité rare mais aussi un excès de sensibilité perçue sous la Terreur comme une résistance à l’esprit révolutionnaire. On l’affuble alors du surnom ironique de « Monsieur de l’Humanité ».

Après le traité de Campo-Formio, il revient en France et s'embarque bientôt pour l'Égypte. Son nom est rarement cité dans les articles qui se rapportent à cette expédition, il y a pourtant joué un rôle majeur. Menacé de naufrage lors de son retour en Europe, il est relâché à Tarente, où le gouvernement de Naples le retient deux ans captif. Violemment maltraité, il est libéré grâce à la victoire de Marengo mais revient estropié de la jambe droite, sourd de l'oreille droite, paralysé de la joue gauche, son œil droit est presque perdu et il est atteint d'un ulcère à l'estomac qui, en 1806, lui sera fatal. Il meurt à Villers-Cotterêts le 26 février 1806.

La convention national arrète que le général Dumas, chef de l'armée des Alpes sera employé provisoirement en qualité de général de division à l'armée de Sambre-et-Meuse.

Licence : Licence Creative Commons

Citer ce document:

 France. Convention nationale. Comité de salut public  et Pille, Louis Antoine (1749-1828), “[Extrait des registres du Comité de Salut Public de la Convention Nationale nommant Thomas-Alexandre Dumas, général en chef de l'armée des Alpes, général de division à l'armée de Sambre-et-Meuse le 18 Thermidor an II (5 août 1794), ampliation faite le 24 Thermidor an II (11 août 1794)],” L'Armarium, consulté le 22 avril 2024, https://www.armarium-hautsdefrance.fr/document/21263.

Auteur(s) :  France. Convention nationale. Comité de salut public , Pille, Louis Antoine (1749-1828)

Date : 1794-08-11

Lieu de conservation : Villers-Cotterêts-Musée Alexandre Dumas

Type : text, Archives

Format:image/jpeg, 1 feuillet , 32,6x21,5 cm

Langue(s) : fre

Cote : Villers-Cotterêts-Musée Alexandre Dumas. 91.1.5