Recherche avançée

Reprodution de gravures sur bois éditées à Beauvais au début du XIXe siècle. Sainte Honorine, vierge et martyre.

Détails du document
Description :

Reproduction des planches éditées à l'occasion de l'exposition de mai 1958 en l'Hôtel de Ville de Beauvais pour honorer la visite des Sociétaires de la Fédération Folklorique de l'Ile de France. Cette exposition a permis de mettre en avant quatre graveurs beauvaisiens tirés de l'oubli : Lucien-Côme Diot qui a créé le plus grand nombre de ces planches, Moisand et Dupont ses gendres ainsi que Frédéric Etienne Joseph Feldtrappe. En effet, ces gravures se trouvaient dans un fonds inexploré de la bibliothèque municipale de Beauvais en 1926. C'est à la fin du XVIIIe siècle que ces graveurs mirent leurs talents au service de la gravure populaire.

Cette planche représente Saint-Honorine, son culte est surtout pratiqué en Normandie et l'histoire fait d'elle une martyre Gauloise. Elle aurait était martyrisée dans la commune de Lillebonne en Normandie puis son corps jeté dans la Seine aurait été retrouvé à Graville près du Havre. Son corps aurait ainsi été inhumé au IVe siècle. Ces reliques furent transportées à Conflans-Saint-Honorine aux alentours de 876 pour échapper aux invasions normandes. Des miracles se produisirent à cette emplacement et depuis ce jour un pèlerinage y a lieu tous les ans entre février et mars. On dit que Sainte-Honorine est la Sainte Patronne des prisonniers.

Licence : Licence Creative Commons

Citer ce document:

“Reprodution de gravures sur bois éditées à Beauvais au début du XIXe siècle. Sainte Honorine, vierge et martyre.,” L'Armarium, consulté le 20 octobre 2021, https://www.armarium-hautsdefrance.fr/document/24868.

Editeur : Chez Diot Imprimeur-Libraire et Papetier (Beauvais)

Lieu de conservation : Réseau des médiathèques du Beauvaisis

Type : images, Documents iconographiques

Format:image/jpeg

Langue(s) : fre

Cote : Réseau des médiathèques du Beauvaisis. GR_000000000059