Articles

Le fonds anciens de Saint-Amand-les-Eaux

L’histoire thermale amandinoise

 

Le fonds patrimonial de Saint-Amand-les-Eaux possède, au sein de sa collection d’histoire régionale, un ensemble de documents liés au thermalisme, à son histoire et son développement local. Il se compose de manuscrits, livres imprimés, brochures et périodiques datant du XVIIe siècle à nos jours. Certains attestent des avancées de la recherche médicale à travers les âges et possèdent un intérêt d’ordre scientifique ; d’autres témoignent plutôt de l’activité de l’établissement thermal,  qui bien qu’ancestrale (attestée dès l’époque romaine) reste plus que jamais vivante aujourd’hui, avec l’accueil de près de 10 000 curistes/an au sein du centre géré par la Chaîne Thermale du Soleil.

 

Zoom sur : Les fontaines minérales de Saint-Amand, manuscrit de François de Héroguelle, 1682. Ce médecin natif d’Arras, attaché officiellement au service de la ville et abbaye de Saint-Amand, fut le premier en date à consacrer plusieurs ouvrages aux bienfaits des eaux amandinoises. Dans ce livre se mêlent récits, anecdotes, et surtout nombre de recettes de remèdes médicaux prêtant aux eaux mille vertus miraculeuses !

 

 

Les manuscrits remarquables

 

Complétant le fonds de plus de 5000 imprimés anciens issus de l’ancienne bibliothèque abbatiale et communale (complémentaire des collections conservées à la Bibliothèque des Jésuites de Valenciennes), plusieurs manuscrits remarquables sont encore conservés  aujourd’hui à Saint-Amand-les-Eaux. D’un intérêt historique pour la Ville, leur numérisation rend désormais accessible leur contenu entier au grand public qui pourra ainsi découvrir l’histoire locale à travers les témoins originaux du passés. Par exemple, la précision des plans des Terriers de la Seigneurie de Saint-Amand de Jean Bayart, datant de 1663, reliés aux armes du célèbre abbé Nicolas Dubois ; ou encore la minutieuse calligraphie et la fraîcheur des enluminures de la Summa quae vocatur catholicon, encyclopédie médiévale de grammaire, rhétorique et orthographe (XVe siècle). Cet ouvrage est l’œuvre la plus ancienne conservée au fonds patrimonial amandinois. Bien que son texte ne soit pas inédit (on en connaît des éditions antérieures manuscrites et postérieures imprimées), sa qualité de copie et son décor (une trentaine de lettres ornées rouges, bleues et or) et sa forme imposante (volumineux in-folio de 470x320 mm) lui confèrent une place particulière dans la collection qui ne conserve aucun autre manuscrit médiéval enluminé.

 

 

 Service Patrimoine Ecrit de Saint-Amand-les-Eaux

Titre
Date de publication
Description

Le plan de numérisation du Réseau des médiathèques du…

17/10/2017

Beauvais, classée ville d’art et d’histoire en…